Le célèbre documentariste américain prépare un nouveau long-métrage intitulé Fahrenheit 11/9. Clin d’œil à l’une de ses œuvres précédentes, ce film reviendra de manière acerbe sur l’ascension du 45e président des États-Unis.

Le réalisateur Michael Moore revient avec un documentaire sur Donald Trump. Il s’intitule Fahrenheit 11/9, clin d’œil à l’un de ses précédents longs-métrages Fahrenheit 9/11 et au jour de la proclamation des résultats de la dernière élection présidentielle américaine. Les résultats du scrutin présidentiel ont été officialisés le 9 novembre 2016, les Américains citant traditionnellement le mois, puis le jour, pour évoquer une date du calendrier (11/9). «Oui, je fais un film pour nous sortir de ce bordel», a tweeté le metteur en scène à la casquette, dans un message assorti d’un lien vers un article du site du magazine Variety.

«Peu importent les révélations, il reste droit dans ses bottes. Les faits, la réalité, les méninges, rien ne l’atteint. Même quand il se fait mal lui-même, il se lève le lendemain et continue à tweeter. Tout ça termine dans ce film», ajoute Michael Moore. Toujours selon le magazine américain, les producteurs Bob et Harvey Weinstein ont acquis les droits du film pour le monde entier, par le biais d’une de leurs sociétés, Fellowship Adventure Group, qui avait déjà produit Farenheit 9/11. Ce film avait été un tournant dans la carrière de Michael Moore, récoltant la Palme d’or à Cannes en 2004. Sollicitée par l’AFP, la Weinstein Company, groupe des frères Weinstein, n’était pas en mesure de confirmer l’information dans l’immédiat.

Un spectacle caustique sur Trump à Broadway

Michael Moore va également faire ses débuts sur les planches. L’avant-première de son one-man-show, intitulé en anglais The Terms of My Surrender, est programmée le 28 juillet au Belasco Theatre sur Broadway, à New York. Entre humour et critique acerbe, il revient sur l’ascension de Donald Trump jusqu’à la Maison Blanche, avaient annoncé les producteurs du spectacle.

Le documentariste a un objectif simple: «faire tomber Donald Trump, le 45e président des États-Unis», écrit le théâtre dans un communiqué. Le spectacle racontera comment le magnat de l’immobilier a créé la surprise en devenant le 45e président américain. La direction du spectacle est assurée par le metteur en scène américain Michael Mayer. «Ce dont le monde a besoin en ce moment, c’est de Michael Moore montant sur scène et partageant ses anecdotes hilarantes et ses vues politiques passionnées, afin de créer le type de dialogue qui ne peut arriver qu’au théâtre», a-t-il affirmé dans un communiqué.

mm
Une salle de ciné, c’est toujours un rendez-vous que ne veut rater pour rien au monde avec son acteur ou son actrice préférée ou fétiche, un endroit où on s’évade, le temps d’une heure et demie, de deux heures ou (bien) plus, où on se fait un film (au sens propre comme figuré).

Derniers articles