Pour son premier long-métrage, le chorégraphe qui vit à Los Angeles s’essaye à la comédie musicale en adaptant l’opéra de George Bizet. L’intrigue ne se déroulera pas en Andalousie, mais depuis les déserts du Mexique jusqu’en Californie.

Le danseur et chorégraphe français Benjamin Millepied passe derrière la caméra et va réaliser son premier long-métrage. Ce sera une comédie musicale baptisée Carmen, directement inspirée de l’opéra de George Bizet.

L’intrigue sera centrée sur «le voyage en quête de liberté d’une femme depuis les déserts du Mexique jusqu’à la Cité des Anges», d’après un communiqué reçu jeudi par l’AFP. «L’incorporation de la musique et de la danse à l’écran est au cœur de ma créativité, et avoir une équipe aussi expérimentée et talentueuse à mes côtés me conforte dans l’idée que nous allons capturer en beauté l’histoire racontée dans Carmen», commente le chorégraphe et cinéaste de 39 ans., qui vit désormais à Los Angeles.

Le tournage commencera début 2018

«C’est un projet auquel Benjamin réfléchit depuis longtemps et qui m’enthousiasme particulièrement, tant par la pertinence de son adaptation que par le talent de Benjamin et l’équipe qu’il a réunie», a renchéri Dimitri Rassam, qui coproduira le film après avoir notamment financé le dessin animé multiprimé Le Petit Prince ou les comédies à succès Papa ou Maman.

«L’appétit du public pour Carmen ne s’est jamais démenti, c’est une œuvre forte et viscérale», ajoute le producteur, précisant que «le tournage aura lieu début 2018, essentiellement à Los Angeles», et que «le casting est en cours». Le film sera également coproduit par Helen Estabrook (Whiplash), la musique composée par Nicholas Britell – nommé aux Oscars pour la bande originale de Moonlight– tandis que Benjamin Millepied créera les chorégraphies.

Ce dernier n’en est pas à son coup d’essai. Il avait joué et chorégraphié des scènes de danse dans le thriller de Darren Aronofsky Black Swan, sur le tournage duquel il a rencontré sa femme, l’actrice Natalie Portman. Il était aussi au centre d’un documentaire, Relève, sur son travail en tant que directeur de la danse à l’Opéra de Paris où il a été nommé en 2013 avant de démissionner en 2016 pour se focaliser sur la compagnie qu’il a cofondée, L.A. Dance Project, et sur ses projets de films.

mm
Une salle de ciné, c’est toujours un rendez-vous que ne veut rater pour rien au monde avec son acteur ou son actrice préférée ou fétiche, un endroit où on s’évade, le temps d’une heure et demie, de deux heures ou (bien) plus, où on se fait un film (au sens propre comme figuré).

Derniers articles